Ma carrière d’audiologiste avec Karine Bossé 

Une entrevue avec un audiologiste 

Karine BosséKarine Bossé,
Audiologiste et Propriétaire d’entreprise,
Echo Audiology,
Ottawa, Ontario 

Bien qu’elle ait d’abord eu intérêt à devenir enseignante, Karine Bossé a décidé, dès son adolescence, qu’une carrière en audiologie ou en orthophonie lui convenait.  Elle a choisi l’audiologie et a travaillé pendant 8 ans dans le domaine avant que la vie l’emmène en Nouvelle-Zélande.  Là-bas, Karine a continué à travailler en audiologie, mais la clinique dans laquelle elle travaillait était plus axée sur la santé auditive que son expérience précédente.  À son retour au Canada, elle ne voulait pas perdre cette appréciation de la santé auditive et a donc ouvert sa propre clinique, Echo Audiology, afin de pouvoir continuer à servir les patients en mettant l’accent sur l’éducation et le counseling.  Dans cette entrevue, Karine nous raconte ce que c’est que d’être audiologiste et donne plus de détails sur sa carrière dans cet important domaine de la santé. 

L’essentiel 

Quelle est la description de votre travail? 

Les audiologistes sont des professionnels de la santé formés pour évaluer la perte auditive et les troubles connexes, y compris les troubles vestibulaires (équilibre) et les acouphènes (bourdonnements dans les oreilles), à l’aide d’une variété de tests et de procédures.  Ils conseillent également les patients et les aident dans le processus de réadaptation. 

Comme la plupart des professionnels de la santé, les audiologistes finissent souvent par se concentrer sur des domaines de pratique spécifiques au cours de leur carrière.  Personnellement, j’ai acquis beaucoup d’expérience clinique dans le secteur privé, en évaluant la capacité auditive des patients et en travaillant à la réhabilitation de leur audition à l’aide d’appareils auditifs et de dispositifs facilitant l’écoute.  Cependant, je dirais que les trois quarts de mon travail consiste à éduquer et à conseiller mes patients. 

d’audiologiste avec Karine Bossé

Quelles sont vos tâches principales? 

Les audiologistes ont beaucoup de tâches dans leur journée de travail.  Voici dix tâches qui me viennent à l’esprit. 

        • Recueillir les antécédents du patient 
        • Effectuer des évaluations auditives 
        • Orienter les patients vers les professionnels de la santé appropriés, si nécessaire 
        • Conseiller et éduquer les patients et leur famille sur divers sujets (perte auditive, acouphènes, appareils auditifs, etc.) 
        • Prescrire, distribuer, dépanner, réparer et nettoyer les appareils auditifs 
        • Prescription pour dispositifs facilitant l’écoute 
        • Rédaction de rapports (médicaux ou autres) 
        • Tâches administratives 
        • Tenue de dossiers 
        • Superviser le personnel (être propriétaire d’entreprise) 

Quelle est la formation requise pour les audiologistes et quelle formation avez-vous? 

Pour être audiologiste au Canada, vous devez avoir obtenu une maîtrise en audiologie.  Vous devez ensuite satisfaire aux exigences provinciales pour travailler dans la province de votre choix.  Il existe d’autres qualifications que vous pouvez obtenir, mais c’est ce qui est exigé en Ontario.  J’ai un double baccalauréat en psychologie et en linguistique, et une maîtrise en sciences de la santé en audiologie.  De plus, j’ai obtenu la certification nationale canadienne de l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) et la certification provinciale de l’Ontario de l’Ordre des audiologistes et des orthophonistes de l’Ontario (OAOO). Ayant travaillé en Nouvelle-Zélande, j’ai également obtenu la certification clinique nationale de la New Zealand Audiological Society (NZAS) 

Quelles compétences sont utiles pour être audiologiste? 

Avoir de fortes compétences en communication est probablement l’un des principaux atouts pour un audiologiste.  Les patients comptent sur vous pour les guider dans leurs préoccupations.  Dans un même temps, il est également primordial pour un clinicien de transmettre correctement l’information aux patients et les guider dans la bonne direction.   

Autres compétences utiles pour les audiologistes: 

      • Forte capacité d’écoute  
      • Compétences solides en résolution de problèmes 
      • Capacité d’analyser l’information 
      • Capacité de résoudre un problème 
      • Capacité à être attentif et à apporter un soutien 
      • Compétences solides en counseling 
      • Être flexible 
      • Capacité à éduquer et de transmettre l’information 
      • Une volonté d’apprendre de nouvelles informations, particulièrement en matière de technologie 

Quel équipement est utilisé en audiologie? 

      • Cabine insonorisée        
      • Équipement « Aurical » (audiomètre, machine à impédance, otoscope vidéo, mesures de l’oreille ou vérification REM) 
      • Logiciel Otosuite 
      • Outils de nettoyage 
      • Otoscope 
      • Et plus encore. 

À quoi ressemble-t-il? 

À quoi ressemble votre lieu de travail? 

Maintenant que je suis propriétaire de ma clinique, Echo Audiology, j’ai pu créer l’environnement de travail que j’ai toujours voulu.  La clinique est très propre et moderne, avec des bleus et des gris qui créent une atmosphère relaxante et zen.  Nous sommes une clinique auditive boutique, nous avons donc créé une clinique très accueillante pour nos patients. 

Pour ce qui est des rendez-vous, j’ai créé un horaire qui nous permet de passer plus de temps avec les patients que dans les cliniques où je travaillais auparavant. 

Cela nous donne l’occasion d’éduquer et de conseiller nos patients de manière appropriée.  Cela permet également à établir une relation de confiance et de compréhension avec eux.  Ce qu’il est important de savoir, c’est que les audiologistes finissent par avoir une relation clinicien-patient à long terme simplement en raison de la nature du travail.  D’après mon expérience, les patients qui ont eu le plus de succès dans la réhabilitation de leur audition ont eu accès à d’excellents services.  C’est là que nous nous concentrons à Echo Audiology.  Nous s’adressons également aux patients francophones et anglophones, aux enfants et aux adultes, et nous sommes accessibles aux fauteuils roulants. 

À quoi ressemblent vos heures de travail? 

Un audiologiste qui est employé par une entreprise travaillera généralement 35-40 heure par semaine.  En tant que propriétaire d’entreprise, ma semaine de travail peut varier de 50 à 75 heures.  Chez Echo Audiology, nous avons également ouvert notre horaire pour des rendez-vous occasionnels en soirée afin de mieux répondre aux besoins de nos patients. 

À quoi ressemble la charge de travail? Décrivez une journée de travail typique, si elle existe. 

Une charge de travail typique pour une audiologiste dans une clinique privée comprend une variété de rendez-vous tels que des tests auditifs et des rendez-vous de dépannage d’appareil auditif.  Chez Echo Audiology, nos rendez-vous varient de 30 à 90 minutes, selon la raison du rendez-vous.  En plus de nos rendez-vous, nous avons souvent d’autres tâches administratives cliniques à accomplir.  Chaque journée varie un peu.  

Les audiologistes doivent parfois travailler en dehors de leurs heures de travail, que ce soit pour un rendez-vous avec un patient, la rédaction de rapports ou la finition de notes cliniques.  Nous devons également prévoir du temps pour les heures de formation continues, comme l’exige notre collège provincial. 

Est-ce que votre travail est différent de celui des autres audiologistes? 

En générale, l’essentiel de mon travail clinique est assez similaire à celle d’autres audiologistes travaillant dans d’autres cliniques.  Cependant, je passe beaucoup plus de temps à conseiller mes patients maintenant que j’ai ouvert Echo Audiology.  En tant que propriétaire d’entreprise, j’ai aussi beaucoup de tâches qui ne sont pas liées à la clinique, mais plutôt plus liées à la communauté ou à l’éducation.   

Histoire de carrière 

Quelle est votre histoire? Comment êtes-vous arrivée ici? 

 J’ai travaillé pendant environ 8 ans dans divers domaines en audiologie avant d’ouvrir ma clinique, Echo Audiology.  J’ai travaillé principalement dans la région d’Orléans, à Ottawa, pour quelques cliniques privées.  À ce stage dans ma carrière, je voyais des patients sur une base quotidienne et j’effectuais des tests auditifs pour un oto-rhino-laryngologiste (spécialiste de l’oreille, du nez et de la gorge). Ensuite, j’ai travaillé brièvement comme formateur sur le terrain dans la province de Québec pour un fabricant d’appareils auditifs.  J’ai appris à connaître le développement de la technologie des appareils auditifs, ce qui était très intéressant pour moi. 

Ma vie m’a ensuite conduit à l’étranger, à Wellington, en Nouvelle-Zélande, où j’ai travaillé dans une clinique privée pour Bay Audiology.  Il y avait un accent réel sur la santé qui était si présent dans mon travail là-bas et je suis tombé amoureuse de l’audiologie à nouveau.  Alors que je travaillais pour Bay Audiology, on m’a demandé d’être un audiologiste gestionnaire dans l’une de leurs clinique très fréquentées à Lower Hutt, en Nouvelle-Zélande.  Lorsque mon conjoint et moi avons décidé de retourner à Orléans, je ne voyais pas d’autre plan que d’ouvrir ma propre clinique et de continuer à me concentrer sur l’aspect santé de l’audition. 

Qu’est-ce que vous vouliez faire comme emploi quand vous étiez plus jeune? 

Je me souviens d’avoir voulu être enseignante quand j’étais très jeune, principalement parce que ma mère était enseignante.  Cela dit, à 16 ans, je savais que je voulais être audiologiste ou orthophoniste.  J’avais vu une brochure sur ces professions qui décrivait les traits de personnalité typiques de ces types de professionnels et je pensais que cela correspondait bien à ma personnalité.  À partir de là, j’ai orienté mes études pour entrer dans le programme de maîtrise en audiologie ou en orthophonie. 

Quel a été le plus grand défi (obstacle) de votre carrière? 

Mon plus grand défi a certainement été d’ouvrir ma propre clinique après avoir été loin d’Orléans pendant quelques années.  Cela dit, c’est aussi été la meilleure décision de ma carrière. 

Je suis ravie d’avoir ouvert Echo Audiology et les choses vont très bien! Jusqu’à présent, nous avons reçu des commentaires impressionnants de la part de la communauté.  Je veux continuer à fournir des services bilingues, amicaux, de qualité et complets à la communauté, et continuer à conseiller et à éduquer tout le monde sur les raisons pour lesquelles la santé auditive est si importante. 

Quelle est votre tâche ou type de travail préféré?  

J’aime conseiller mes patients et apprendre à les connaître.  Ceci dit, je pense que ce que je préfère le plus dans mon travail, c’est la réaction de mes patients lorsque je les équipe avec des appareils auditifs pour la première fois.  Leur réaction à la façon dont leur audition devient sans effort est assez fascinant à voir et très satisfaisant pour moi. 

Les grandes questions 

Quelle est votre passion? 

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre!  J’ai été passionné par diverses choses dans ma vie.  Pendant une grande partie de mon adolescence, ma passion était probablement d’être une joueuse de ringuette.  Si vous me demandez maintenant, ma passion est mon travail!  J’adore venir travailler, et je sais que tout le monde ne peut pas dire ça.  Je me considère extrêmement chanceuse d’avoir trouvé ce que j’aime faire!  

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre carrière? 

J’aime pouvoir travailler avec les patients et les mettre à l’aise dans un environnement où la plupart se sentent très nerveux.  Il est également intéressant de travailler avec une technologie qui ne cesse de s’améliorer d’année en année.  Je suis très excitée de voir où en sera la réadaptation auditive dans les cinq prochaines années! 

Qu’est-ce que vous changeriez dans votre carrière? 

J’aimerais qu’il y ait plus de financement disponible pour les appareils auditifs et pour les services d’audiologie en général. L’audiologie est un domaine de réadaptation et, dans la plupart des cas, elle relève des services privés pour les patients.  Je trouve ça malheureux qu’en tant qu’audiologistes, nous ne pouvons pas facturer nos services dans le cadre du Régime d’assurance-santé de l’Ontario (OHIP). 

Mon industrie devrait également mettre davantage l’accent sur l’importance de la santé auditive, plutôt que de toujours présenter des informations sur les appareils auditifs.  Même si le choix de l’appareil auditif est important, je pense que le fait de choisir une clinique offrant de bons services est primordial.  

Conseils pour les futurs audiologistes 

Conseils pour une personne intéressée par cette carrière? 

Si vous envisagez une carrière, en audiologie ou non, je vous recommande fortement de faire du bénévolat ou des heures d’observation dans le domaine de votre choix.  Cela vous donnera une excellente idée de ce à quoi peut ressembler une journée de travail.  Je recommande également de poser des questions aux professionnels de votre domaine d’intérêt.  

Comment cette carrière évoluera-t-elle au cours des 5 prochaines années (ou plus)? 

Il y a beaucoup de recherches en cours dans cette industrie qui seront intéressantes à suivre.  Cela dit, je pense que l’évolution la plus évidente que nous verrons dans le 5 prochaines années sera avec la technologie des appareils auditifs. 

Quel est votre meilleur conseil de carrière? 

Ne pensez jamais que vous savez tout – parce que c’est faux! Il y a toujours quelque chose à apprendre. 

Donner votre meilleur conseil pour la recherche d’un emploi. 

La plupart des emplois en audiologie se trouvent sur les sites Web du CAS (Orthophonie et Audiologie Canada) et de la ACA (Académie Canadienne d’Audiologie).  Vous pouvez également en trouver sur tous les sites Web habituels de recherche d’emploi.  

© 2022 Echo Audiology Tous droits réservés.Sitemap | Privacy & Cookie Policy